CETA: Tout ce qui brille n’est pas en or

Matthew Read

CETASpill

Avec l’approche du vote final du parlement européen sur le CETA (traité commercial entre l’union européenne et le Canada), les lobbies pro CETA inondent les médias de leurs appels et de leurs publicités. Malgré les millions de citoyens qui protestent contre ce traité ainsi que les différents avertissements des experts dans toute l’Europe, les conservateurs, les libéraux démocrates et de nombreux socialistes approuvent ce traité. Alors que la plupart des sociaux démocrates ont décidé de rester silencieux sur ce sujet, en espérant que cela ne sera pas remarqué, les conservateurs et les libéraux font une promotion active de ce qu’ils appellent “un traité commercial en or”. Mais qu’y a t’il derrière leurs arguments?

Debut décembre 2016 la commission pour l’emploi du parlement européen a dit que ce traité mettrait en danger 90 millions de travailleurs dans les petites entreprises. Pour mettre ce chiffre en perspecive, en Allemagne, le pays qui a la population la plus élevée en UE, a 81 millions d’habitants. La commission explique que ces emplois seraient en danger parceque les petites entreprises européennes (moins de 250 employés), ne pourraient résister à la “force de compétition des grandes entreprises transnationales de l’Amérique du nord“. La commission note également que 93 pour cent de ces petites entreprises ont moins de 10 employés.

Quelle a été la réponse des conservateurs? une publicité de 16 000 euros disant que le CETA est une “occasion en or” , montrant une image de pancakes et d’huile d’olive au soleil, publiée dans l’influent journal Politico. Selon une autre publicité, nos vies seront beaucoup plus “douces” avec le CETA car celui-ci fera diminuer les tarifs sur les “bonbons et les amandes

Quand on se trouve face à un tel problème que le chomage, on pourrait penser que les conservateurs essaieraient d’émettre des objections, mais au lieu de cela ils essaient d’utiliser des arguments trompeurs enfantins et ridicules tels que les bonbons et les vins (ci -après, vous pouvez voir une vidéo contenant d’autres publicités du PPE)

Confrontés au rapport de la commission pour l’emploi suite au CETA, la plupart des officiels pro CETA l’ignore, mais certains répondent en disant que ce rapport est une “fausse information“, ou en portant le blame du chomage sur l’emploi des robots

Avec une approche légèrement plus consistante, le conservateur senior et rapporteur du CETA Artis Pabriks déclare que le CETA “stimulera le commerce de 20 pour cent“. Ce chiffre provient d’une étude faite en 2008 par la commission européenne et le gouvernement du Canada. Cependant, Mr Pabriks omet de nous dire que cette étude a été effectuée avant le début des négociations et ne fait donc pas de référence au traité proprement dit

L’étude dit également que le PIB européen augmenterait de 0,08 pour cent avec le CETA. Selon Ronan O’Brien, chercheur indépendant, cette augmentation equivaut a 44 centimes par semaine pour chaque citoyen européen, et selon ses propres mots, “cela permet à chacun de prendre une tasse de café tous les deux mois”

et donc, avec des études dépassées, des publicités vides et 90 millions d’emplois en danger, la question est : pourquoi les conservateurs libéraux et de nombreux socialistes sont pour le CETA?

***

A moins de trois semaines du vote du parlement européen sur le CETA, nous devons agir. Si vous même ou quelqu’un de votre connaissance travaille dans une petite entreprise, ce traité mettra votre/son travail en danger. C’est la commission européenne pour l’emploi elle même qui le dit. Appelez votre député et dites lui ce que vous pensez du CETA. Les contacts peuvent etre trouvés sur le CETA check (cliquer sur l’icone “i” pour trouver les numéros de téléphone)